Assurance habitation pour locataire : comment fait le choix d’une bonne compagnie ?

Souscrire à une assurance habitation est une précaution à absolument prendre, surtout quand on vit en location. Il s’agit d’une couverture qui se révèle très utile en cas d’imprévu. Toutefois, il existe une multitude de compagnies d’assurance, ce qui rend le choix un peu compliqué, et encore que les offres varient également. Découvrez dans cet article les critères à considérer pour le choix d’une assurance habitation.

Le type de contrat proposé par l’assurance

Avec la bonne compagnie d’assurance, vous sauvez votre maison et vos biens en sécurité. Pour cela, il est recommandé de rechercher tous les détails des meilleures offres. Vous devez donc prendre le temps de réunir des informations de part et d’autre afin de réaliser le bon choix. Toutefois, votre profil joue un rôle déterminant dans le processus de recherche. En fonction de votre profil, vous devez choisir le type de couverture qui vous convient. Dans le cas d’une location, si vous êtes en colocation par exemple, vous pouvez opter pour un contrat séparé ou un contrat d’assurance commun. Avec la première option, chaque locataire souscrit individuellement auprès de la même compagnie. Dans le deuxième cas, les deux signent un même contrat. La deuxième option est plus économique vu que les charges seront partagées.

Tenir compte de la garantie standard et optionnelle

La simple connaissance du type d’engagement est insuffisante pour se fixer sur une compagnie. Vous devez prendre en compte toutes les garanties véhiculées par les différents types d’engagements. Celles-ci doivent figurer sur le contrat des colocataires. Il faut noter que la responsabilité civile doit être incluse dans les garanties. Elle couvre les locataires contre les problèmes tels que l’incendie, l’inondation, le cambriolage, etc. Cependant, vous devez également prendre note des garanties optionnelles dont vous aurez besoin. Celles-ci peuvent couvrir les dégâts infligés par accident aux voisins, qu’ils soient d’ordre matériel ou corporel. Par ailleurs, en colocation, il est nécessaire que l’ensemble des occupants soit déclaré comme vivant dans l’appartement afin d’accéder à la garantie de la responsabilité civile.