Pourquoi souscrire à une mutuelle dentaire ?

L’assurance maladie est essentielle, car elle vous tient à l’abri des dépenses onéreuses en cas de maladie. Malheureusement, elle ne rembourse pas convenablement certains frais comme les dépenses liées aux soins dentaires. Pour cela, il peut s’avérer nécessaire de souscrire une mutuelle dentaire afin d’éviter que votre facture ne grimpe en flèche chez votre dentiste. Cet article expose le bien-fondé d’une telle formule.

La nécessité d’opter pour une mutuelle dentaire

Parfois, la maladie survient lorsque les moyens ne sont pas accessibles. Dans ces cas, la facture des soins peut retentir tel un coup de grâce. C’est pour cette raison que l’assurance maladie est très courtisée. Cependant, elle ne suffit pas à couvrir tous les soins et quelques fois il faut recourir à une couverture complémentaire.

Les soins dentaires font partir des dépenses mal couvertes par la sécurité sociale. Et il n’est pas un secret que les frais liés à l’intervention d’un dentiste peuvent être lourdes. C’est la raison d’être de la mutuelle dentaire qui présente des avantages indéniables à ceux qui y souscrivent. Elle rembourse les frais que votre assurance santé a manqué de prendre en charge. Également, elle tient compte de votre situation familiale afin de vous proposer la formule qui répond le mieux à vos besoins.

Les frais couverts par la mutuelle dentaire

Pour assimiler correctement les dépenses prises en charge par la mutuelle dentaire, il faut souligner celles qui ne sont pas couvertes par la sécurité sociale. Cette dernière rembourse les consultations chez le professionnel dentiste ainsi que les soins généraux à hauteur de 70 %. Il s’agit du traitement des caries, de la dévitalisation d’une molaire, de l’extraction d’une dent, etc. Mais, elle couvre assez mal la dévitalisation surtout lorsqu’elle est couplée à la pose d’une prothèse dentaire.

Par ailleurs, seuls les adolescents de moins de 16 ans bénéficient d’une couverture complète des frais d’orthodontie. Chez les adultes où il s’agit beaucoup plus d’un mal de nature esthétique, celui-ci n’est pas comptabilisé par l’assurance maladie. De même, les implants dentaires ne sont pas pris en charge. Pourtant, la pose d’implant peut atteindre des sommes faramineuses. Toutes ces dépenses délaissées par la sécurité sociale constituent la raison d’être d’une mutuelle dentaire.