Télématin : La mauvaise blague qui tourne au scandale.

Lancer une blague ou un simple commentaire sur un sujet est un fait habituel. Dans le monde des médias, les animateurs de télé et radio en font régulièrement usage pour donner de l’humour ou pour opérer des transitions au cours des émissions afin d’agrémenter les débats. Pourquoi la blague de l’animateur Laurent Bignolas a-t-elle tourné au scandale ?

« Chorégraphie » ou « chouré-graphie » ? : La comparaison qui tourne au racisme.

Naturellement une mauvaise blague peut tourner au vinaigre. Mais vous vous demandez certainement comment cela peut arriver sur une émission télé. La blague considérée comme une petite histoire plaisante ou non, qui est imaginée pour tromper ou amuser quelqu’un est parfois faite ou dite à dessein. Si certains l’utilisent rien que pour de l’humour, d’autres l’utilisent pour des farces ou de la moquerie. En effet, l’animateur de l’émission Télématin fait l’objet de nombreuses critiques des internautes ces derniers jours. La raison est toute simple. Lors de la présentation d’une chorégraphie inventée par un artiste niçois d’origine algérienne par une chroniqueuse sur son émission, le journaliste a commis une bévue. Pour plus d'infos, lisez davantage. Alors que cette chorégraphie laissait voir les mains des 64 danseurs vertus de noir, mouvements très magnifiques assimilables à ceux des oiseux dans le ciel et qu’on observe de novembre à février dans toute l’Europe ; monsieur L. Bignolas, puisque c’est de lui il s’agit a glissé une blague amère comme pour dire : Les magasins étant fermés, les voleurs peuvent s’occuper à faire la chouré-graphie. Une blague qui crée une psychose de malaise sur le plateau. Une blague que le danseur et chorégraphe franco-algérien qualifie d’insulte. Cela a suscité une vague d’indignation sur la toile. Un acte que beaucoup qualifient de raciste.

Les excuses de la rédaction

De tels actes ne peuvent rester sans réactions. Suite aux réactions qui fustigent les réseaux dénonçant d’une part ces propos et soutenant d’autre part l’artiste, la production a fait son mea-culpa à la place de l’animateur et présenté des excuses aux milliers de téléspectateurs.